Imprimer

« Prince humble et doux, tu es pour moi un père, un ami et un frère. Merci pour ta vie donnée à Celui que tu servais et à sa Mère, Marie » sont les mots que j’ai couchés au nom de la Communion Notre-Dame de l’Alliance et du mien sur le livre d’or disponible à proximité du corps de Monseigneur Henri Brincard reposant dans le chœur de la cathédrale du Puy-en-Velay, sa cathédrale depuis le 2 octobre 1988 soit un peu plus de vingt-six ans.

Brincard-1-315Depuis notre première rencontre, qui remonte probablement à 1993, il a manifesté sans faillir une réelle et vive attention à la présence de la Communion au sein de l’Eglise. Il a saisi bien des occasions de nous l’exprimer : Grand Jubilé pour les familles au Puy à l’été 2000 où nous avions un stand, retraite annuelle prêchée à Poissy en 2002, Jubilé du Puy en 2005, Lourdes 2008 pour nos 25 ans, accueil au Puy-en-Velay de la retraite 2010, etc...

Nos mots sont bien pauvres pour dire 20 ans d’une si belle et riche amitié. Deux traits de son attachement quasi nuptial à son diocèse et ses diocésains : pasteur de son peuple, il l’enseigna, le sanctifia et legouverna ; père, il servit inlassablement l’unité de la famille des enfants de Dieu rassemblés dans la charité fraternelle. Un bel esprit de famille suintait de partout. Il avait un profond respect de la dignité de tous, des plus pauvres et des petits, des enfants.

Brincard-2-315Il a lui-même préparé avant son grand passage la liturgie de ses obsèques. Il a choisi de nous faire écouter Dieu parler en Sagesse 2,23- 3,1-6.9 puis en Hébreux 10, 19-25 et en l’Evangile de saint Jean 6, 35-40. Le Cardinal Philippe Barbarin a rythmé son homélie de points d’attention qui, à ses yeux, sont caractéristiques du ministère de son frère évêque : Serviteur de la parole ; Le cœur de la Foi ; Images de Dieu ; La sainteté pour programme ; Attention aux personnes ; Le corps de Jésus ; Auprès de la Croix avec Marie ; Fidélité ; Pain vivant ; N’enperdre aucun ; Résurrection !

« Juxta Cruxem cum Maria » était sa devise épiscopale. « A côté de la Croix avec Marie », il l’a vécue en serviteur. Avec lui, nous en rendons grâce à Dieu.

Thierry Maucour, IdF sud-est