Imprimer

Ce rendez-vous de Lourdes était exceptionnel, par le lieu, par la date (notre 25° anniversaire), et par les intervenants.

mattheeusLe père Mattheeuws, jésuite belge nous a parlé de la permanence du sacrement de mariage : tout amour humain doit être transformé et sauvé par le Christ mais cela se fait par l'engagement de nos libertés. Les liens du mariage sont enracinés dans la liberté des personnes. Leur rupture ne signifie pas automatiquement la mort du lien. C'est l'amour qui fait l'unité même s'il est déchiré. L'amour du Christ pour l'humanité n'est pas sans blessure. Le Christ ne disparaît pas du couple quand le couple est en souffrance.

Seul Dieu peut tirer du bien d'un mal mais il peut le confier à l'homme en lui demandant de pardonner et d'aimer jusqu'au bout. Dieu est au coeur de l'impuissance de celui qui veut aimer alors que le couple se déchire.
Ce que l'amour humain ne parvient plus à vivre, le Seigneur le tient fermement à bras étendus. Le pardon humain ne restitue pas toute la situation originelle mais c'est la preuve que Dieu est plus grand que notre coeur en toute situation.
La CNDA témoigne que tout amour doit être sauvé par Jésus. On est appelé à mettre en avant le bien de l'autre et celui des enfants avant le sien propre. Cela témoigne d'un amour qui traverse la mort.
Seul le Christ a la force de prendre en sa personne ce qui est brisé et il en tire du bien. Nous sommes modestement appelés à coopérer à cette action du Christ... car Jésus reste celui qui fait signe dans l'histoire, un Christ qui est crucifié dans les époux mais un Christ qui est déjà ressuscité dans le couple.
Ecouter un extrait : {play}images/stories/audio/Lourdes0808Mattheeus.mp3{/play}


berlietLe père Berliet : il nous a parlé des enfants du divorce. Après avoir donné de nombreux témoignages d'enfants de personnes divorcées, le père Berliet nous a indiqué comment aider nos enfants. Il s'agit de les aider à se situer en gardant notre rôle et en cherchant le plus possible le respect. Il s'agit d'aimer le moins mal possible dans la nouvelle configuration et de continuer à vivre du sacrement de mariage.La fidélité, même vécue pauvrement est inestimable.
Il a ensuite évoqué la famille d'Abraham et il a montré que dans cette famille il y avait eu un accident. Dieu en prend acte et c'est au coeur même de cette famille blessée que Dieu veut faire vivre le salut. L'appel que Dieu nous fait est d'être dans la bienveillance, de bénir nos enfants, de les écouter, de maintenir le lien au père et à la mère.
Ecouter un extrait : {play}images/stories/audio/Lourdes0808Berliet.mp3{/play}


mgr-brincardMonseigneur Brincard nous a dit : l'Eglise a besoin de vous pour que son vrai visage, sa vraie mission soient connus. Lourdes nous rappelle que nous devons tout d'abord recevoir Marie puis vivre notre vie chrétienne avec elle, non pas sur un chemin fleuri mais sur un chemin qui monte vers Jésus.

Il nous a donné quelques pistes :
* se laisser aimer par Marie: sachons la recevoir, elle qui se tait (le coeur qui écoute), qui sourit (le coeur qui se donne), qui regarde (elle nous regarde dans la lumière de Dieu).
* seule la souffrance dont l'amour se sert est un chemin de vie.
* Dieu veut qu'on regarde Marie comme la femme (à Cana, au pied de la croix et dans l'apocalypse).
* la charité fraternelle c'est offrir sa vie dans l'amour pour le conjoint, les enfants , l'Eglise.
En conclusion : Gardons Marie, elle nous gardera.
Ecouter un extrait : {play}images/stories/audio/Lourdes0808Brincard.mp3{/play}

Monseigneur d'Ornellas, notre évêque référent, nous a rejoints et a noué avec nous un dialogue profond et d'une grande spontanéité.
Ecouter un extrait : {play}images/stories/audio/Lourdes0808DOrnellas.mp3{/play}

Quant au père Bandelier, conseiller spirituel, il nous a offert une méditation en images sur les noces de Cana, précédée de quelques commentaires : {play}images/stories/audio/Lourdes0808Bandelier.mp3{/play}


veillée avec foulards blancsEnsuite, les célébrations, très diverses mais très intenses : le vendredi soir une veillée méditative autour des noces de Cana avec le père Bandelier, le samedi à la basilique du Rosaire eucharistie avec Monseigneur Brincard et nos enfants, le dimanche à la basilique Saint Pie X messe internationale mais surtout, disons-le, le samedi soir dans l'église paroissiale, veillée de prière pour la fidélité avec des témoignages si touchants de couples (Véronique et Miguel des Focolari) ou de personnes séparées (Jeanine et Emanuele) ainsi que la démarche du ROC (renouvellement du oui au conjoint). L'équipe des musiciens s'est surpassée pour nous aider à prier. Nous avons eu la joie de retrouver ce soir là Renée de pau et soeur Tarsila ainsi que les 4 enfants de Christiane qui se sont joints à notre prière d'action de grâce pour la fidélité de Dieu dans nos vies.

N'oublions pas que nous étions à Lourdes et nous avons vécu ensemble la procession du saint-sacrement, la procession aux flambeaux et le chemin de croix, autant de temps forts partagés.

Que dire enfin de la vie fraternelle, des nombreuses rencontres faites dans les groupes de partage, les temps de déplacement, les chambres ? Que ce sont des vraies retrouvailles familiales, où règne la joie. Les sourires sur toutes les photos en témoignent....