Il n’est pas courant que la retraite de la CNDA se déroule en Belgique. Plusieurs d’entre vous nous ont déjàcarte_belgique posé des questions à son sujet.
Certains nous ont même confié qu’ils n’avaient jamais mis les pieds sur le sol belge alors qu’il fait si bon vivre dans notre petite Belgique, même sans gouvernement mais toujours avec un roi.
Au fil des « Anneau de feu », vous aurez une approche de la Belgique afin que vous soyez bien adaptés pour votre atterrissage dans le Grand Nord.
Tout d’abord voici où se situe Banneux, petit village situé à 120 km à l’est de Bruxelles, dans le diocèse de Liège. En train, la gare principale la plus proche est Verviers à 14 km.
Vous vous souviendrez, bien entendu, de ce que César a dit des Belges :
astrixbanneux

 

 

 

 

Maintenant que vous savez où se situe Banneux, il serait intéressant de savoir ce qui fait sa caractéristique.marie_banneux-2 C’est une petite page d’histoire que nous vous proposons cette fois-ci.
Banneux est un lieu marial tout comme Beauraing et il est difficile de séparer ces deux lieux de pèlerinage.  C’est en ces deux seuls lieux que la Vierge Marie est apparue en Belgique.
Les premières apparitions commencèrent à Beauraing à la fin novembre de l’année 1932.  Marie est apparue une trentaine de fois à un groupe de cinq enfants appartenant à deux familles et ce jusqu’au 3 janvier 1933. Quelques jours à peine après son « au revoir » à Beauraing, elle apparaît à Banneux, le 15 janvier 1933 à Mariette Beco, une enfant de douze ans, aînée d’une famille de sept enfants. Elle apparaîtra huit fois à Mariette et lui dira « adieu » le 2 mars de cette même année.
Marie s’est ainsi faite présente en deux endroits en Belgique en l’espace de trois mois et demi. Dans les deux endroits, elle a demandé une chapelle et un lieu de pèlerinage. Son message essentiel est : « Priez, priez beaucoup ».
À Beauraing, elle apparaîtra à la fin les bras ouverts et le cœur tout illuminé, d’où l’appellation de Notre-Dame de Beauraing : la Vierge au cœur d’or.
À Banneux, elle désigne à Mariette une source qu’elle réserve à toutes les nations pour soulager les malades.  Elle se présente comme la Vierge des pauvres. 
Banneux est un peu notre Lourdes à la belge.
Et puisque Marie a demandé de prier et de prier beaucoup, associons-nous déjà à la prière de Mgr Louis-Joseph Kerkhofs, évêque de Liège au moment des apparitions :
« Vierge des Pauvres, sois bénie ! Et béni Celui qui daigna t'envoyer vers nous ! Ce que tu n'as cessé d'être pour nous, tu l'as été et tu le seras pour tous ceux qui, comme nous et mieux que nous, t’ont donné ou te donneront leur foi et leur prière. Tu seras pour nous tous ce que tu t'es révélée à Banneux, la Médiatrice de toutes les grâces, l'Associée du Dieu-Sauveur, la Mère compatissante et puissante qui aime les pauvres et tous les hommes, qui réconforte les malades, qui soulage la souffrance, qui sauve les individus et les sociétés, la Reine et la Mère de toutes les nations, venue pour conduire ceux qui se laissent guider vers Jésus, vraie et unique source de vie éternelle. Vierge des Pauvres, nous croyons en toi ; crois en nous. Amen.