Venu à la session à l’invitation de Martin Brochier et de Marie-France Sallets, Mgr Warin, évêquemgr warin auxiliaire de Namur et référendaire pour la pastorale familiale en Belgique francophone, entend jouer son rôle comme celui de coordinateur. « C’est une pastorale difficile à développer » admet-il. « Dans ce contexte, l’Eglise peut vraiment manifester sa gratitude envers le mouvement. En vivant la fidélité, la Communion Notre-Dame de l’Alliance dit quelque chose de la fidélité indéfectible de Dieu. J’ai été frappé de ce que les  personnes se présentent en citant leur nombre d’années de mariage avant de dire depuis combien de temps elles sont divorcées ou séparées. La grâce de Dieu continue à agir dans leur vie. Le nœud est fait par Dieu » poursuit l’évêque auxiliaire de Namur. « Dieu donne une grâce sur laquelle nous pouvons nous appuyer. Il a construit pour les hommes un pont pour franchir le fleuve, mais beaucoup préfèrent traverser le flot impétueux du monde à la nage ! »

© InfoCatho.be, CathoBel et Dimanche