Imprimer
Catégorie : en Belgique

chemin-en-belgique1

Lors de trois week-ends consécutifs, la Communion a été à l’œuvre et ce dans trois diocèses différents ; deux journées pour personnes séparées et notre récollection de printemps.

Journée pour personnes séparées vivant seules à Ath
C’est le 27 avril que s’est déroulée cette journée dans la petite ville d’Ath issue du diocèse de Tournai et où vit notre cher conseiller spirituel, le père Christophe. C’est dans une ambiance chaleureuse que nous sommes accueillis avec une tasse de café. Après une présentation générale où chacun disait son nom et ses attentes de la journée, la première conférence a porté sur le thème ‘Prendre un temps pour panser ses blessures’, suivie d’une seconde l’après-midi ‘Prendre un temps pour penser son avenir’.


Après chaque exposé, nous nous retrouvions dans un groupe de partage pour répondre à différentes questions sur le thème. Lors du premier, j’ai expliqué comme j’avais retrouvé le bonheur en restant fidèle à Alain et les joies que je trouve encore à vivre cette fidélité. Ce n’est pas facile d’affirmer sa fidélité dans un groupe où plusieurs personnes désirent ‘revivre un grand amour’ et fermer le livre sur l’amour précédent ; cela a posé des questionnements chez l’un et l’autre. Ces deux grands moments ont été séparés par un petit temps de prière et un repas convivial.
A la fin de cette journée, le père Christophe a pris la parole pour dire en quelques minutes qu’un chemin avec le Seigneur était possible suite à une séparation et il a présenté la CNDA. Mon grand regret lors de cette journée, puisqu’elle est ouverte à tout le monde (croyants et moins croyants), c’est de ne pas oser dire que le Seigneur est avec nous et qu’on peut lui faire confiance. J’ai vécu cette journée comme essentiellement décentrée de l’Eglise où seul le psychologique est présent et abordé et non la part spirituelle de chacun. Pourtant, nous avons tous besoin de nous ouvrir à l’Amour de Dieu.

chemin-en-belgique2Journée pour personnes séparées, divorcées ou remariées à Fichermont (BRABANT WALLON)
Le samedi 4 mai, nous étions quatre membres (pour une fois, la parité était respectée : deux femmes, deux hommes) de la CNDA à répondre à l’invitation de Mgr Léonard.
Cela se passait à Fichermont près de Waterloo. Pendant la matinée, Mgr Léonard nous a donné un enseignement sur l’amour dont Dieu nous comblait quelles que soient nos épreuves. En partant de la lettre aux Romains, il nous a montré combien l’Alliance en Jésus-Christ était vivante en nous. Son exposé s’est terminé par une série de « questions – réponses ». Il a ensuite présidé l’Eucharistie. Après le repas, nous avons eu un petit témoignage de nos hôtes : la Communauté du Chemin-Neuf. Puis, l’évêque nous a proposé un temps d’adoration du Saint-Sacrement et nous a donné la possibilité de recevoir le sacrement de réconciliation.

Récollection ouverte à Maredret

chemin-en-belgique3Lors de ce troisième week-end, a eu lieu notre récollection que nous avions voulue ouverte et organisée dans le diocèse de Namur. Nous avons eu la joie d’accueillir quatre nouvelles personnes. Nous avions aussi le bonheur de le vivre avec Vincent pour qui c’était la dernière récollection en tant que modérateur. Le père Christophe nous a encore une fois émerveillés et touchés par la profondeur de ses enseignements. Voici le témoignage de Christiane qui nous a rejoints pour vivre cette belle récollection.
« Je suis heureuse d'avoir retrouvé le groupe de la CNDA. Je l'ai connu lors des journées du 11 novembre soutenues par Mgr Léonard. Avant, je faisais partie du groupe Espérance qui se réunissait chez Frère Marc autour d'Annie Calicis, une personne de grande qualité et de grande foi pour qui j'ai une pensée. Grâce à Annie, après mon divorce, j'ai été sensibilisée à l'importance du sacrement du mariage, j'ai de suite compris que je restais mariée devant Dieu et que, malgré cette épreuve du divorce, mon époux était là, pas loin de moi, et que je restais mariée devant Dieu. Je suis ce chemin depuis 15 ans déjà.
Je me sens parfois seule et découragée car ce chemin va à contre-courant de notre société et les gens qui m'entourent ne me comprennent pas et ne m'encouragent pas. C'est pourquoi j'ai décidé de rejoint le groupe de la CNDA pour me fortifier. Cette retraite m'a beaucoup nourrie, et la rencontre de personnes vivant sur le même chemin que moi m'a redonné courage et espérance : je ne suis pas seule et ce chemin, qui n'est pas le plus facile, est possible avec le soutien de frères et sœurs et surtout avec le soutien et l'Amour de Dieu. De cette retraite, j'ai reçu plein d'amour et d'espérance et la conviction que ce chemin de fidélité me permet d'être témoin de l'Amour de Dieu, missionnaire de son Amour reçu lors de mon mariage. Merci pour cette belle retraite »

Thierry Peltier, Christiane, et Marie-France Sallets – Belgique