en Belgique

Belgique.JPG

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Belgique2016

lieu de récollection :

Monastère de l'Alliance

Rixensart

responsables :

  

Bernadette Di Tullio

Béatrice Gallez

+32 (0)24 371 511

+32 (0)10 451 192

conseiller spirituel : 

père Christophe Cossement

+32 (0)69 362 501

affichereco160large

Comme cela devient une habitude, le groupe des Belges se rendant à la retraite annuelle de la Communion décide de partir plus tôt, pour quelques jours de vacances. C’est ainsi que nous prenons la route dès le mercredi.
Belgique 319

Très gentiment, Yves nous offre l’hospitalité. C’est dans une grande maison et un vaste jardin qu’il accueille notre petite famille, onze adultes et six enfants. Quelle ambiance !
Yves nous fait visiter de beaux coins de nature autour de chez lui. Les sables mouvants ont failli engloutir Martin ! Nous profitons aussi de la proximité du château de Blois. Qui est le roi ? Puis ce sont de belles parties de ping-pong ou de foot.
Chacun y va de sa petite idée à la cuisine. Même les enfants mettent la main à la pâte. Cécile est souvent la première à annoncer l’apéro.
Nous nous retrouvons aussi dans la chapelle d’Yves pour partager notre prière. Moment d’émotion lorsque Jeanine renouvelle son OUI à Karel à l’occasion de leur anniversaire de mariage.
Ces journées d’amitié soudent notre groupe et permettent à chacun de déposer ses valises, ses soucis, ses peines, ses questions, son anxiété... Pendant la retraite, un regard suffit pour nous comprendre. Nous pouvons vivre intensément cette retraite, en union avec nos frères et sœurs.
Ce n’est pas fini. Ceux qui ont le temps poursuivent le voyage et restent quelques jours encore chez Brigitte. Quel accueil ! L’amitié à la Communion, ce n’est pas un mot vide de sens.
Partage de ce que nous avons vécu à Saint-Laurent, repos, balades et Puy-du-Fou. Beau programme, toujours sous le soleil !
Mais, il est temps de rentrer, le cœur rempli de bons souvenirs, et bien décidés à remettre cela l’année prochaine.
MARTIN, Vestine, Jeanine, Claudine, Béatrice, Marie-France, Cécile, Mathieu, Christine, Marie-Claire et Laura. Brigitte, Joseph, Jacinthe, Marie-Espérance, Jean-Emmanuel et Emérentienne.

saint Damien 318 1Joseph de Veuster est né le 3 janvier 1840 dans le Brabant flamand. Il est le septième enfant de la famille. Il commence son noviciat en 1859 et prend pour nom « Damien » en référence à saint Damien.
Damien est l’homme de l’espérance contre toute espérance, celui qui reste auprès des personnes qui n’ont plus d’avenir, qui sont condamnées par la lèpre dans cette seconde moitié du 19ème siècle. Il est devenu lépreux avec les lépreux en les aimant jusqu’au bout.
Damien n’est pas un héros mais un saint, il est un miracle de la « grâce ». Celui qui nous met en contact avec un Autre, celui qui, dans sa faiblesse s’est appuyé sur Dieu et est devenu grand.
Celui qui observe le cours de l’existence de Damien, a l’impression très nette que ce sont les circonstances, plus qu’un planning personnel, qui ont fait de lui un saint héroïque. Tout dans sa vie semble fortuit.

Récollection d’hiver en Belgique
Nous avons eu la chance que notre dernière récollection soit prêchée par le père Henri-Marie Mottin. Prêtre français de la communauté de l’Emmanuel du diocèse de Marseille, il est actuellement responsable des séminaristes de l’Emmanuel en formation à Bruxelles.
Reco-Belg-hiver-316Sa licence à Lyon a porté sur le thème de l’indissolubilité du mariage où il a travaillé avec Xavier Lacroix. Il a également rencontré, à plus d’une occasion, le père Nourrissat lors des journées pour personnes séparées, divorcées et remariées.
Ayant eu beaucoup de contacts avec des personnes vivant la séparation mais le remariage, il était heureux de pouvoir rencontrer des personnes ayant choisi la fidélité après la séparation.
Il a commencé son premier enseignement par une longue évocation sur le nom de la Communion Notre-Dame de l’Alliance. C’est ce passage que je vous livre tellement il nous a tous touchés lors de notre récollection. Ce texte est tel qu’il me l’a donné.