Editorial

coeurchristnov2010Mon épouse est l'aide que Dieu a choisie pour moi, le canal de mon chemin de sainteté. Pardonnez-moi l'emploi du mot canal. En l'utilisant, je le fais avec respect vis-à-vis de mon épouse. Oui, je crois que la transmission de l'amour de Dieu entre époux se réalise dans notre pleine humanité d'homme et de femme devenus pleinement « un » par la grâce du sacrement de mariage.

En effet, Dieu, le jour de notre mariage, a fait sien notre choix en accueillant et en bénissant nos « Oui ». Par sa grâce, Dieu a créé cet état qui fait que nous sommes devenus l'un pour l'autre « ce matériau » qu'Il a choisi pour que nous allions vers Lui. Ce don est magnifique, car Il a mis en nous cette nouvelle semence, après celle de notre baptême, pour que nous soyons à son image et à celle de son Fils, c'est-à-dire saints. Cette semence ne peut croître que si nous persistons à vouloir le bien de notre conjoint malgré notre division conjugale. Cela dépend de moi et non de l'autre. « L'homme doit aimer sa propre femme comme lui-même et la femme doit avoir du respect pour son mari » (Ep 5, 33).