voiliersLa rentrée est déjà là, après un temps de ressourcement et même peut-être de retrouvailles en famille ou entre amis selon nos possibilités. Cet été fut-il pour chacun de nous un moment vécu encore plus pleinement grâce à la présence de Celui qui est notre guide le plus intime et le plus sûr ? S'émerveiller devant un paysage, une peinture, un sourire, être touché par une rencontre imprévue, ne sont-ce pas des signes de sa présence dans nos vies ? Quelle délicatesse de sa part d'être présent ainsi sans s'imposer à nous ! Il nous offre de jouir d'une liberté habitée et infinie qui nous permet pas à pas de tracer notre route.
Cette route, là où nous en sommes, n'est pas linéaire. Mariés mais séparés, séparés mais fidèles, nous faisons chaque jour l'expérience de sa présence par pure grâce. Comme Marie, qui n'a jamais rien fait ni voulu sans Dieu, nous découvrons toujours un peu plus que notre vie enracinée en Christ est source de paix et de joie. Cependant, notre vie n'est pas toujours de tout repos et sans réelles difficultés. Elle est même exigeante, car elle nous incite, si nous voulons continuer à progresser dans l'amour de Dieu et du prochain, à une remise en cause de nos acquis dans notre relation avec les autres, notamment relation avec notre conjoint et nos enfants quand c'est possible.
Comme Paul nous y exhorte : « Que l'amour fraternel vous lie d'affection entre vous, chacun regardant les autres comme plus méritants, d'un zèle sans nonchalance dans la ferveur de l'Esprit au service du Seigneur, avec la joie de l'espérance, constants dans la tribulation, assidus à la prière, prenant part aux besoins des saints, et avides de donner l'hospitalité » (Rm 12, 10-12). Voilà une belle feuille de route pour nous encourager à être de vrais chrétiens engagés et audacieux dans notre vie de tous les jours.
Peut-être avons-nous aussi à progresser dans la connaissance et la mise en pratique de la chasteté ? Tel sera le thème guides-par-lespritque nous approfondirons cette année lors des récollections. Ce thème est tout à fait à contre-courant de la pensée ambiante qui pousse à consommer dans différents domaines : matérialisme, surinformation, sexe... et même relations conjugales en « exaltant » un mode de vie avec « des fidélités successives ». N'est-ce pas pour nous paradoxalement une invitation à une certaine retenue dans l'amour, en acceptant toujours plus nos limites avec le souci de la juste relation à l'autre et à soi (corps et âme) en ne cherchant pas à aimer " comme je le veux " ?
Je nous souhaite d'aimer davantage en vérité et avec justesse, en vivant pleinement de notre identité de chrétien baptisé et marié qui est pure grâce.
Allons au large humblement, guidés par l'Esprit qui désire habiter en nos cœurs et animés par un zèle sans nonchalance.