songe-joseph-arcabasNotre histoire s’écrit au fil des jours dans la continuité de grâces reçues et selon ce que nous en faisons. Chaque jour se dessine la présence du Christ ressuscité dans notre vie. Sa lumière nous guide come un phare. Cela semble simple de vivre en enfant de Dieu à l’écoute quotidienne de sa Parole. Pourtant notre vie n’est pas un long fleuve tranquille, bien que nous goûtions la présence de Celui qui peut tout et nous aime par-dessus tout.


Nous pouvons peut-être nous interroger sur le bien-fondé de notre choix de vivre fidèle à notre conjoint alors que les apparences aux yeux de nos contemporains leur donneraient raison en regardant rationnellement notre situation. De quelles raisons s’agit-il ? Nous pouvons dire, penser ou entendre : elle (il) est partie ; elle (il) ne reviendra plus ; elle (il) vit avec un autre ; il me (te) reste du temps ici-bas ; il n’est pas bon de rester seul(e) ; ma (ta) vie sociale n’est plus ce qu’elle était. Que de bonnes raisons pour finalement renoncer à notre situation de « séparé divorcé fidèle » !
N’y a-t-il pas une raison plus grande de dire oui chaque jour au Christ et de se donner par Lui à celle (celui) qui ne veut plus vivre avec moi ? N’est-ce pas la raison d’un cœur qui se décentre comme celui de Joseph qui, à l’écoute de la Parole de Dieu, a reconnu au-delà des apparences la présence de Dieu dans sa vie d’époux. En effet, Joseph en son for intérieur a renoncé à répudier Marie alors qu’elle était enceinte. « Une fois réveillé, Joseph fit comme l’Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui sa femme ; il ne la connut pas jusqu’au jour où elle enfanta un fils, et il l’appela du nom de Jésus. » (Mt 1, 24-25)coeur-a-coeur
Ceci n’ouvre-t-il pas notre cœur au mystère d’un amour qui dure ? En consentant à dire oui au-delà des apparences dans le secret de nos cœurs, nous aspirons à un amour plus grand et qui nous dépasse. Certes, ce n’est pas sans souffrance, sans combat intérieur, car nous pouvons avoir à certains moments le cœur lourd, voire même très lourd. Mais, en reliant notre vie au Cœur du Christ ressuscité, cela nous conduit à renoncer à aimer de façon plus immédiate et en étant centré sur nous-même. La vie de Joseph, homme de silence et de choix radicaux, est un exemple sûr pour nous encourager à vivre ancré dans le réel de notre humanité, et en croyant que Dieu nous aime par-dessus tout, malgré les apparences, comme Il aime le conjoint à qui Il nous a uni.
Saint Paul résume avec conviction notre vocation à cheminer le cœur ouvert malgré nos difficultés et nos limites : « Frères, dans votre vie, mettez l’amour au-dessus de tout, c’est lui qui fait l’unité dans la perfection. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en Lui un seul corps. » (Col 3, 14-15)
Je nous souhaite d’aimer davantage en assumant notre état de vie, pour travailler au bien de nos familles et porter la bonne nouvelle du mariage dans le monde d’aujourd’hui.