« Sainte Famille de Nazareth,
que le prochain Synode des Évêques puisse réveiller en tous la conscience du caractère sacré et inviolable de la famille, de sa beauté dans le projet de Dieu.
Edito-janvier-14-2Jésus, Marie et Joseph, écoutez-nous, exaucez notre prière. »

Extrait de la prière récitée par le pape François
lors de l’Angelus du 29/12/2013 en la fête de la Sainte Famille

En 1981 le pape Jean Paul II nous invitait déjà à réfléchir sur la famille avec son encyclique Familiaris Consortio. Depuis plus de 30 ans

quoiqu’en disent certains médias et esprits chagrins,l’Eglise a le souci permanent de la famille.  Comment pourrait-il en être autrement alors que Celui qui est la pierre d’angle de notre vie de chrétien, s’est fait petit parmi les petits, s’est incarné dans une famille de chair et de sang. Dieu tout-puissant et tout amour a choisi le chemin escarpé et semé d’embûches de la vie humaine pour se révéler à la création tout entière.

Depuis son accession au trône de saint Pierre, le Pape François nous invite à regarder la réalité de la vie en face, à ne pas passer sous silence les blessures, les souffrances de ceux qui se sentent exclus, mis à l’écart de la société. L’Eglise est une grande famille qui doit se soucier du bien-être, du bien-vivre de ses enfants.

« Ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous le ferez » (Mt, 25,40)

edito-janvier-14-1Chaque enfant a besoin d’être entouré d’un cercle familial plus ou moins grand, avec ses parents, ses grands-parents et tous ceux qui peuvent composer ce cercle d’affection.

La vie de la Sainte Famille n’est pas évoquée dans les Evangiles sauf en saint Luc 2, 51et 52 et encore il ne s’agit que de Jésus ; nulle mention de la vie de Marie et Joseph. Et pourtant comment aurait-il pu devenir homme de foi sans être éduqué, accompagné dans et par la foi de ses parents ?

De nos jours quel regard les enfants, nos enfants et petits- enfants, portent-ils sur cette famille juive d’il y a plus de deux mille ans ? Et qu’en est-il pour nous, les adultes ? La Sainte Famille est-elle un modèle à suivre contre l’air du temps, contre une société qui prône la réalisation personnelle sans se préoccuper de la place de l’être humain dans la société ?

Pour aider nos pasteurs à mieux appréhender les problèmes qui se posent aujourd’hui dans l’Eglise au sujet de la famille dans toute sa diversité, un Synode est convoqué pour le mois d’octobre2014.

Par notre situation, notre désir de rester fidèle à notre sacrement de mariage et à notre conjoint, la famille est aussi au centre des préoccupations des membres de la Communion. C’est pourquoi nous devons faire entendre notre voix. Nous avons été invités à participer, dans la mesure de nos possibilités, aux rencontres organisées dans nos diocèses pour aider nos pasteurs à préparer ce Synode. La Communion y a contribué, elle aussi, en tant que mouvement défendant les valeurs non seulement de la famille traditionnelle mais aussi celles du sacrement de mariage dans tout ce qu’il a de sacré et de fidèle

Pour conclure je ne trouve pas mieux que de vous donner la prière des foyers que les membres et amis de la Communion sont invités à réciter au moins chaque vendredi.

Annick