Chers frères et sœurs en Christ,

« Au pied de la croix, la Vierge Marie nous invite à rester fidèles même si les événements de notre vie apparaissent parfois comme de véritables échecs, comme des croix qui se dressent. [...] Par sa fidélité dans l’épreuve, elle nous invite à entrer dans ce que nous appelons le Mystère Pascal, c'est-à-dire la descente de Jésus au plus profond de la détresse humaine, mais aussi de sa victoire sur les puissances du mal et de la mort. » (Mgr Dognin, extrait homélie du 13/7/2012)

editoral-mars-avril-2014Oui, Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité. Et par cela, Dieu nous montre que la mort n’aura jamais le dernier mot. Car Il nous veut vivant. « Je suis venu pour qu'ils aient la vie et qu’ils l'aient en abondance. » (Jn 10, 10). Mais avant qu’Il ne ressuscite, il fallut qu’Il vive Sa passion, Sa crucifixion et Sa mort, prenant par ce sacrifice tous les péchés du monde sur Lui, afin que nous soyons sauvés.

C’est sur la croix qu’Il fut au sommet de Son amour pour nous pécheurs, ayant au plus profond de Sa souffrance comme unique réponse un amour parfait et sans retour. Ce qui apparaissait comme un échec total aux yeux de ses contemporains, fut au contraire le témoignage d’amour d’une puissance telle que nous en vivons encore aujourd’hui.

Ce serait resté un échec dont on ne parlerait même plus aujourd’hui, si le Christ n’était pas ressuscité. Mais Il est ressuscité. Et Il nous a ressuscités avec Lui.

Saint-Paul nous dit : « Mais Dieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ : c’est bien par grâce que vous êtes sauvés. Avec lui, il nous a ressuscités et il nous a fait siéger aux cieux, dans le Christ Jésus. » (Eph 2, 4-6)

Mais le Christ dit aussi : « Si quelqu'un veut venir après Moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix et qu'il Me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de Moi la sauvera. » (Luc 9, 23-24)

La résurrection passe par la croix. Tu traverses peut-être aujourd’hui une souffrance terrible, ta séparation t’apparaît peut-être comme un échec, ou tu es confronté à une nouvelle difficulté familiale. En restant fidèle, comme Marie au pied de la croix, tu vis ta passion, mais en t’attachant au Christ, tu sens qu’Il allège ton fardeau, car Il souffre là avec toi. En restant fidèle, tu transformes un échec en épreuve, la tristesse en joie profonde, l’eau en vin des noces. En restant fidèle, tu plonges dans ta passion, pour ressusciter avec le Christ, entraînant dans ton sillage ton époux, ton épouse. En restant fidèle, tu ressuscites ton mariage, celui que le monde a enseveli.

«Du moment donc que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d'En Haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu » (Colossiens 3,1). Alors puisque nous sommes ressuscités, tâchons d’avoir aussi des visages de ressuscités !

Ad maiorem Dei Gloriam !

Martin