Durant la nuit la plus longue de notre calendrier, la nuit de Noël, nous avons fêté la naissance d’un enfant, un Sauveur nous est né. La lumière a jailli des ténèbres. Depuis ce jour béni nous cheminons avec Celui qui est le Chemin, la Vérité, la Vie. Les scientifiques ne nous contrediront pas : lumière Editorial-316et vie sont souvent associées. Ainsi nous lisons en Jean 1, 4-5 « en lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée ». Quelle parole réconfortante pour nos moments de ténèbres, ces instants plus ou moins longs de nos vies cabossées où nous ne voyons plus la lumière qui brille au bout du tunnel.
Quarante jours plus tard, Marie et Joseph montent au Temple pour la Présentation rituelle de tout premier né, leur fils Jésus, le Fils de Dieu. Cette présentation est lumière pour Siméon « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple » (Lc, 2) et pour la prophétesse Anne « elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem ». Siméon et Anne peuvent quitter cette terre sachant que le Seigneur est venu pour accomplir toute chose.
A nous aussi, par notre baptême, il est donné de bénéficier de cette lumière qui transforme, qui donne et redonne vie, qui nous permet de nous reconstruire après cette fracture, ce séisme qu’est la séparation ou le divorce civil. Des petites lumières comme nos frères et sœurs de la Communion éclairent notre nouveau chemin de vie. Ils nous aident à reprendre pied, à prendre ou reprendre le chemin qui mène à Dieu.

Que de fois nous nous sommes sentis partir dans une sorte de vide, privés de cette lumière rassurante dont nous avions besoin. Et à force de prières, de confiance dans Celui qui est tout amour, le vide s’est trouvé comblé, la lumière a surgi et nous avons continué notre chemin de vie vers le Seigneur et notre Dieu. Avec Lui nous avançons sur une route parsemée d’embûches mais aussi de tant de grâces.
En ce temps du Carême que nous vivons maintenant, cette période non pas de ténèbres, ainsi que les évènements du monde pourraient nous le laisser penser, mais plutôt de mise à l’épreuve de notre foi, nous sommes invités à vivre une conversion, à nous tourner, à nous retourner vers la Lumière. Cette lumière a jailli au début des temps, ainsi que dans la nuit de Noël, et prend sa pleine signification avec la résurrection du Christ, vainqueur des ténèbres.
Alors laissons-nous entraîner vers cette douce lumière du Dieu fait homme. Que cette nouvelle année soit pour chacun de vous et vos familles source de joie, de paix, de belles rencontres, tout ce qui peut vous permettre à aller de l’avant pour vivre avec le Christ, avec l’aide de sa Mère bien aimée Notre-Dame de l’Alliance.
Annick