Depuis le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception, nous sommes entrés dans l’Année Jubilaire de la Miséricorde voulue par le Pape François. Par son fiat, Marie nous a fait entrer dans la Miséricorde de Dieu.

Que de beaux et grands moments vont nous être donnés à vivre.

editorial 322Mais qu’est-ce donc que la Miséricorde de Dieu ? Comment la vivre pleinement, comment la recevoir comment la donner, la redonner à ceux que nous côtoyons ?

Un début de réponse nous est donné par le Pape François dans sa Bulle d’Indiction pour l’Année Jubilaire de la Miséricorde: « La miséricorde de Dieu n’est pas une idée abstraite, mais une réalité concrète à travers laquelle Il révèle son amour comme celui d’un père et d’une mère qui se laissent émouvoir au plus profond d’eux-mêmes par leur fils. Il est juste de parler d’un amour "viscéral". Il vient du cœur comme un sentiment profond, naturel, fait de tendresse et de compassion, d’indulgence et de pardon.» (MV 6).

Comme l’enfant qui a reçu l’amour de son père et de sa mère, et le redonne à son tour à ceux qu’il est amené à rencontrer, nous devons faire profiter de la Miséricorde de Dieu.

Mais pour la transmettre il faut la vivre et quelle belle période que le Carême où nous sommes invités à nous "retourner" vers Dieu le Père pour vivre pleinement la joie de la Résurrection du Fils, fortifiés par l’Esprit Saint.

Avec l’aide de Marie, Mère de Miséricorde, nous ferons preuve de tendresse, de compassion, d’indulgence et par-dessus tout de pardon. A la Communion Notre-Dame de l’Alliance, le pardon fait partie denotre cheminement dans la fidélité à notre conjoint, à notre sacrement.

editorial2 322« Le pardon est l’expression la plus élevée du don » nous dit encore le pape François lors de l’Angélus de la saint Etienne.

Miséricorde et pardon sont indissociables. Il nous faut accueillir la miséricorde de Dieu pour pouvoir prendre le chemin du pardon non seulement envers notre conjoint, mais aussi envers toute personne qui nous aurait fait du tort, nous aurait blessés, ainsi que ceux que nous avons blessés par nos paroles, nos façons d’agir.

Avec le chapelet de la Miséricorde *, Sainte Faustine choisie par le Christ comme apôtre de la Miséricorde, nous aide à prier Celui qui est tout amour. Le dernier livre du Pape François - le nom de Dieu est Miséricorde – peut nous être aussi d’une grande aide pour cheminer tout au long de cette année jubilaire de la Miséricorde.
L’Eglise et le Pape nous offrent de nombreuses occasions de faire miséricorde, d’accueillir la Miséricorde de Dieu, sachons en profiter pour notre plus grand bien d’enfant de Dieu.

Que Marie, Notre-Dame de l’Alliance, mère de Miséricorde, nous accompagne tout au long de ce Carême 2016 et nous amène jusqu’à la joie du Christ ressuscité.

Annick

* Comment réciter le chapelet de la divine Miséricorde Commencer par le Notre Père, Je Vous salue Marie, Je crois en Dieu,

Sur les gros grains une fois :

Père Eternel, je T’offre le Corps et le Sang, l’Ame et la Divinité de Ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

Sur les petits grains, 10 fois :

Par Sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

Pour terminer, 3 fois:

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Eternel, prends pitié de nous et du monde entier.