Imprimer

edito 326Et voilà ! Pour beaucoup d’entre nous, Merville fut une belle retraite et nous ne nous lassons pas de ce temps béni que la Communion nous propose de vivre chaque année. Que de grâces reçues, de temps forts partagés, de sourires et de paix retrouvés.

Il nous faut maintenant retrouver le rythme des engagements pris dans la société, dans l’Eglise.

La Communion aussi reprend son rythme avec les récollections d’automne qui sont, chaque année, des moments importants dans un certain nombre de groupes. C’est la période d’élection, soit d’un nouveau responsable, soit de la poursuite de la mission de l’un d’eux. C’est alors le questionnement pour certains : « suis-je prêt, suis-je prête à accepter de donner de mon temps, de mon énergie, de mes capacités au service de mes frères et sœurs de la Communion ? Est-ce que j’accepte d’être bousculé(e) dans un certain confort en abandonnant certains engagements dans l’Eglise pour me mettre au service de la Communion ? »

La mission de responsable de groupe est une belle mission que le Seigneur me demande d’assumer. Non pas l’autre que je pressens bien plus apte à le faire mais moi, avec mes moyens, avec ce qu’Il m’a donné dès ma naissance.

Cette mission de responsable m’a fait, personnellement, grandir dans la connaissance de mes capacités, m’a fait aller au-delà des limites que je me connaissais, m’a permis de découvrir une personne que je ne connaissais pas, moi-même.

Sachons répondre OUI quand le Seigneur nous appelle « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! » (Mc 14, 36)

Le 1er novembre, nous fêtons tous les saints aux cieux et ici-bas, tous ceux qui sont dans la gloire de Dieu, ceux qui à un moment de leur vie ont répondu OUI à l’appel du Seigneur. En tant qu’enfants de Dieu, créés à son image, par notre baptême nous sommes tous appelés à devenirsaints, pas forcément à être canonisés par l’Eglise comme ce le fut le 4 septembre pour sainte Térésa de Calcutta, mais à être témoins de l’amour de Dieu pour chacun de ses enfants.

Le thème proposé à notre réflexion cette année est encore très fort :

Liberté et obéissance, s’ajuster à la volonté de Dieu.

« Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. » ( Rm 12,2)

En acceptant d’être coresponsable de mon groupe, n’est-ce pas là une façon de m’ajuster à la volonté de Dieu ?

Annick