Enseignements

Pourquoi le renouvellement du OUI au conjoint (ROC) est-il proposé et même présenté comme « la fine pointe » caractéristique de la spiritualité de la Communion Notre-Dame de l’Alliance ?

astrid-kaptijnLa session proposée par Miséricorde et Vérité en novembre dernier à Combs-la-Ville permit d’approfondir une question qui laisse souvent perplexes bon nombre d’accompagnateurs : la position de l’Eglise orthodoxe sur le sacrement de mariage et son acceptation de « secondes noces ». Après l’intervention très éclairante de Mme Kaptijn, professeure associée de droit canonique à la Faculté de Théologie de Fribourg, le père Jacquinet nous présenta sa réflexion au sujet de la proposition faite par certains théologiens (Mgr Thomas, Xavier Lacroix) d’admettre aux sacrements, après un temps de cheminement de sept ans, les personnes divorcées et remariées.

olivier_bonnewijn_photo_sIntervention du père Olivier Bonnewijn* au Conseil de la Communion Notre-Dame de l'Alliance
La réflexion du père Olivier Bonnewijn sur le divorce et ses lendemains a commencé à l’occasion d’une mission reçue de l’Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille. Le point de départ en est la référence évangélique «  Laissez venir à moi les petits enfants » qui, au chapitre 10 de Saint Marc, arrive juste après la réponse de Jésus aux pharisiens au sujet de la répudiation et de l’adultère.