Index de l'article

11. Que répondre si l’on nous dit : « Pourquoi pas la communion eucharistique des divorcés-remariés ? Jésus permettrait aux divorcés-remariés de communier car Il est miséricordieux. »

Si le Christ est miséricordieux, Il nous invite cependant à la fidélité au conjoint, (Mc 10,1-12) et à vivre un chemin de vérité et d'humilité. A la femme adultère, il dit : « Va, désormais ne pèche plus » (Jn 8 ,11)

Et ailleurs : « Ce n’est pas de pain seul que vivra l’homme mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4, 4) Et encore : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera. » (Jn 8, 31-32)

Accepter de recevoir le Christ en soi, c'est accepter intégralement son message, l'Église ne peut changer cela. Elle nous enseigne cependant que Dieu aime les cœurs qui se reconnaissent « pauvres pécheurs » (Lc 18, 13). On peut évoquer ici le mouvement « Miséricorde et Vérité » (voir adresse site internet en Q 10), mouvement qui accompagne les époux civilement remariés et leur propose un cheminement à la lumière de l’évangile dans le respect de l’Église .