Index de l'article

2. Comment peut-on demander le divorce et rester fidèle ?

Il arrive que la vie commune ne soit plus possible pour des raisons diverses pouvant nuire gravement à l'équilibre de la famille. Après avoir cherché toutes les solutions possibles, se séparer peut demeurer la seule issue, parfois même urgente et nécessaire.

C’est ainsi que l’on peut être amené à divorcer aux yeux des hommes (action civile) tout en se sachant unis à jamais dans le cœur de Dieu (sacrement).

Référence à l’enseignement de l’Église (JP II)
"Le cas du conjoint qui a été contraint au divorce est semblable lorsque, bien conscient de l'indissolubilité du lien du mariage valide, il ne se laisse pas entraîner dans une nouvelle union, et s'emploie uniquement à remplir ses devoirs familiaux et ses responsabilités de chrétien. Alors, son témoignage de fidélité et de cohérence chrétienne est d'une valeur toute particulière pour le monde et pour l'Eglise ; celle-ci doit plus que jamais lui apporter une aide pleine de sollicitude affectueuse, sans qu'il n'y ait aucun obstacle à son admission aux sacrements." (Familiaris Consortio § 83, 3ème alinéa)