Index de l'article

Conclusion  

Finalement, vous l’avez compris, le message de ce livre, c’est bien la grandeur du sacrement de mariage et ce que nous souhaitons, c’est que les fiancés, les mariés heureux, les couples en difficulté, les époux séparés, tous découvrent que Dieu qui s’engage avec nous dans cette aventure est fidèle, qu’il déploie ses grâces jour après jour, qu’il sauve notre pauvre amour humain et qu’il nous donne  d’aimer comme lui quelle que soit notre situation.
Et je terminerai par un beau paragraphe de notre théologien, le père Alain Mattheeuws (A cœur ouvert – p. 140) :
« Seul comme vrai Dieu, comme vrai homme, le Christ a la force de prendre en sa personne ce qui est cassé, ce qui est mort, ce qui a été renié,  pour encore en tirer un bien... C’est à cette puissance d’amour que les époux sont invités à coopérer humblement en posant des actes bons, des actes d’amour. Rien de ce qui est bon ne sera perdu, au dernier jour. Il est possible de continuer à aimer, à vouloir le bien de l’autre, le bien des autres, le bien de la famille. Car Jésus reste le bien, le don de l’amour engagé dans ce lien conjugal qui continue à faire signe dans l’histoire : Christ crucifié en la personne des époux, mais également déjà ressuscité et dont la gloire resplendit comme un arc-en-ciel dans la vie des couples. »