Index de l'article

          
Heureux les affligés car ils seront consolés Mt 5/5
 Le pauvre, le doux devient vulnérable , il n’a pas de barrières pour se défendre . Le monde et sa violence, son vice, son obscurité, sa souffrance le touche de plein fouet . Ce qu’il voit à l‘extérieur, il le voit aussi en lui et en pire : sa misère, sa faiblesse, sa violence, ses vices, …Il perçoit toutes les potentialités du mal « Le pécher n’est-il pas à ta porte, une bête tapie qui te convoite et que tu doit dominer »Gen 4/7.Ce qui est bon, je le sais, nhabite pas en moi, cest à dire dans ma  chair: jai la volonté, maisnon le pouvoir de faire le bien. Romains 7:18  Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais lemal que je ne veux  pas. Romains 7:19 

Il pleure le pauvre et le  doux. Il s’afflige. Il pleure sur lui même et sur le mal et la souffrance du monde. Car sa propre misère le rend solidaire des plus grand pécheurs . Il pleure il s’afflige, mais l’affliction et les armes des béatitudes ne sont pas celles de la sensiblerie, du replie sur soi, du « vieil homme »qui pleure de jalousie et de rancœur. Non les pleurs des béatitudes coulent comme celle d’un enfant. Ses larmes sont du sang qui coulent de la grande blessure originelle que Dieu est venu guérir. La blessure infectée qui nous ferme la porte du ciel , l’entré dans le royaume où tout est Lumière, Pureté, Beauté, Amour. 

Il pleure le pauvre et le doux parce qu’il a mal, parce qu’il est humble et qu’il marche en vérité. Mais la foi est grande chez le pauvre et le doux, car il reçoit tout de Dieu, le désespoir ne peut l’envahir  car Dieu est sa Lumière de Miséricorde  «  Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs » Mc 2/17 Bien heureuse Parole du Bien aimé qui, déjà, est consolation pour celui qui pleure; Ses larmes creusent sa soif de justice, c’est à dire d’être ajusté lui et le monde; d’être rétabli à sa vrais place dans le plan de Dieu qui veut l’harmonie, la Paix, la Vérité, l’Amour, la Beauté.

Heureux est il car sa consolation sera proportionnelle à l’intensité de son affliction  et ses yeux seront éblouis devant le monde nouveau dans le face à face avec son Aimé.