Index de l'article

  

Heureux les affamés et assoiffés de justice car ils seront rassasiés Mt 5/6 

  Le pauvre, le doux, l’affligé aspire à la justice. Son désir est fort comme la faim et la soif;, il le saisit tout entier jusque dans ses entrailles.  C’est un manque qui ne lui laisse pas de repos. Il aspire de tout son être au Royaume qui est Paix, ,Justice et  Beauté. Mais qu’est-ce que la justice? Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et  nuit, et tardera-t-il à leur égard?Luc 18:7 Mais qu’est ce que la justice de Dieu?  On a souvent tendance à opposer Justice et la Miséricorde. Mais ces deux énergies divines incréés  proviennent de la même source, de l’Énergie fondamentale qui est a nature même de Dieu  «  Dieu est Amour » I Jn 4/8 . La justice est donc une manifestation de l’Amour. La justice s’oriente vers l’ordre et la Vérité. La justice promulgue des lois pour aider les hommes à vivre en paix les uns avec les autres. La justice applique la punition vis à vis des transgresseurs. La justice défend la vérité face au mensonge. La justice protége le pauvre, l’exploité et demande réparation à  ses persécuteurs et spoliateur .La justice est un feu qui dévore et laisse debout la Vérité seule . La justice est la Toute Puissance de Dieu qui agit pour nous ajuster à la vérité dans notre réalité personnelle et sociale. Dieu au Sinaï par les mains de Moïse nous a donné les 10 commandements pour nous permettre de discerner le bien du mal, ce qui est juste, et d’être ainsi ajuster selon la vérité, la Volonté de Dieu. Ceux-ci sont résumés dans cette parole de Jésus qui reprend l’ancien Testament «Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de  toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain  comme toi-même.Luc 10:27 . L‘Amour de Dieu et l‘Amour des frères est ce qui est juste. Juste est celui qui le pratique. Mais la justice que demande Jésus va bien plus loin qu’une pratique extérieure, elle doit commencer dans notre cœur. Voir Mt 5/20 et suivant. «  car je vous le dis: si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez certainement pas dans le Royaume des cieux » Mt5/20. La justice de l’amour procède du fond  du cœur  et ne peut et ne doit pas être uniquement extérieur. Elle n’aurait alors pour fonction première que nous donner une bonne image de nous même à nos yeux et à ceux de nos frères. « Faire l’aumone en secret, Mt 6; Prier en secret Mt 6/5; jeûner en secret Mt 6/16. Il est important de voir à quel point cette attitude est fondamentale. Car ces Paroles de Jésus font suite aux béatitudes . l‘intériorisation humble est une attitude indispensable pour l‘exercice de la justice pour un chrétien. Lorsque le pauvre, le doux, l’affligé a soif de justice;Il a soif que cette Vérité devienne réalité en lui, en ses frères et sœurs, dans la société, dans le monde tout entier. Heureuse soif car ils sera rassasié celui qui en est dévoré. Qu’il ne se referme pas sur ce manque. Qu’il ne cherche pas à le combler par l’idole et les mensonges (l’argent, la possession , la frénésie du plaisir…) Qu’il reste tranquille , dans la mesure du possible. Qu’il unisse sa soif à celle du Christ en croix «  J’ai soif » Jn 19/28 Face à cette soif le monde est impuissant et si nous lui demandons de l’aide il nous donnera que l’amertume « d’une éponge imbibé de vinaigre » Jn 19/19; Non! Que ce manque soit comme un vaste récipient dans lequel peut se déverser la sagesse de Dieu.  Aimer Dieu, c’est l’aimer en esprit et en vérité. Ce n’est pas aimer une image de lui, un symbole auquel nous nous attacherions pour combler ce manque , c’est traverser l’image et le symbole, qui n’est qu’un support, une aide, pour nous prosterner devant Lui et Lui Seul. Il n’est pas juste d’adorer l’image de nos mains, car c’est  à nous même que nous nous adresserions et nous resterions enfermé dans les imites de nos conceptions et de nos perceptions; sous refuserions ce saut dans e vide, au moyen de la foie qui est don de Dieu, au dela du compréhensible et du perceptible dans le Nom de Dieu au dela de tout nom .« Je Suis Celui qui Suis » Ex 3/14 Je suis lÉternel, ton Dieu, qui tai fait sortir du pays dÉgypte, de  la maison de servitude. Exode 20:2 Nom si sacré que le deuxième commandement nous dit:  Tu ne prononcera pas le nom de Yavhe, ton Dieu à faux Ex 20/7 Car c’est par son nom que l’on appelle une personne pour entrer en communication avec elle . De plus l‘amoureux prononce toujours avec douceur, amour, ravissement et respect le nom de la bien aimée. Il ne lui viendrait pas à l‘idée de l‘employer pour des choses mauvaises, impures, violente. Et pour nous « le nom au dessus  de tout nom Ph 2/ 9» c’est Jésus. Il est juste de sanctifier le nom de Dieu« Souviens toi du jour du Sabbat pour le sanctifier » Ex 20/8 Dieu dans sa Sagesse a ouvert dans l‘espace et le temps de la semaine un jour à Lui, un jour qui Lui est consacré; un jour où nous devons laisser nos activités humaines qui peuvent si facilement accaparer nos esprits et  nous faire perdre de vu l‘unique nécessaire: l‘amour de Dieu et celui de nos frères. Oui il est juste de tout laisser de côté un jour par semaine, de se retirer à l‘écart seul ou en communauté pour affirmer notre unique nécessaire: Dieu et le louer. Tous les autres commandements qui  nous montrent ce qui est juste, ne sont que le développement  de l’amour de Dieu en nos frères, dans la société familiale, politique, etc.Éclairé de cette Lumière de Vérité, le pauvre, le doux, l’affligé, l’assoiffe de justice se penche vers ses frères et sœurs blessés, vers la société déchirée. Il monte alors en lui une nouvelle béatitude pour  plus de justice dans le monde.