Index de l'article

  
Heureux les artisans de paix ils seront appelés fils de Dieu Mt 5/9
 

L’enfant des béatitudes voit Dieu, l’enfant des béatitudes vit une paix profonde. Cette paix promise par Jésus Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix, je ne vous la donne pas comme le monde la donne » Jn 14/27. Cette paix  est donnée et  reçue, alors que jésus va quitter ses disciples. Cette paix ne sera pas le jouet des circonstances, des changements comme l‘est celle du monde. Cette paix il nous la laisse, elle sera toujours là. Car on ne peut rester dans la vision. Tout comme au mont Tabor lors de la transfiguration, les apôtres éblouis, voulaient rester sur la montagne « maître il est bon que nous soyons ici; dressons trois tantes: une pour Toi une pour Moise, une pour Eli » Lc 9/33 Mais ils  durent redescendre de la montagne pour retourner vers leurs frères. «  Or le lendemain , à leur descente de la montagne, une grande foule vint à eux » Lc 9/37 St Séraphin de Zaroph disait « trouvez la paix du cœur et des milliers de personne la trouveront » Là encore le cœur pur qui voit Dieu ne le voit pas pour son plaisir égoïste, le mot capitalisé est inconnu dans la dynamique divine. Ce que l’on reçoit est toujours pour être partagé, pour faire église, communauté, rassemblement; enfin pour vivre la vie même de la Sainte Trinité qui n’est qu’Amour donné, Amour reçu, Amour échangé. Voir nous appelle toujours à la mission. Que fit la Sainte Mère de Dieu après  l’annonciation? « Elle se rendit en hâte, dans une ville de Judas » Lc 1/39 Que fit Jésus après les quarante jours au désert?  « Jésus revint alors en Galilée avec la Puissance de l’Esprit » 4/14, . . .

Donc l’enfant des béatitudes  au cœur pur redescend de la montagne avec une grande paix que lui a laissé la vision de Dieu. Il redescend pour la communiquer aux foules qui viennent à lui comme attirées par un aimant. Que cela se fasse dans le secret  de la prière ou dans les petites ou grandes actions selon la vocation  de chacun, le fait est que cette paix ne peut pas ne pas se communiquer.

Heureux les artisans de paix. . . Que ce mot artisan est beau. Il évoque l‘humilité l’humble labeur. Qu’est ce que l‘artisan de paix va faire  pour partager cette paix? Il va faire humblement ce qu’il a à faire, jour après jour, instant après instant. C’est Dieu qui va diriger son action, là où il est, comme il est. Il peut lui faire tout quitter ou le laisser dans sa condition, cela n’a pas d’importance. Ce qui est important c’est de bien faire ce qu’il a à faire dans l’instant.

Ce qui caractérise l’artisan de paix c’est qu’on l’appelle « fils de Dieu » la paix (celle de Dieu ) est caractéristique de la filiation divine; elle est le fruit de l’esprit, le gage de son action.

Lorsque la paix quitte mon cœur, c’est que quelque part il y a quelque chose qui en moi quitte Dieu. C’est un bon critère de discernement. « Ce qui laisse en paix est de Dieu, ce qui trouble vient du malin » St Ignace de Loyola. Il est vrais que parfois dans des épreuves extrêmes , la paix semble nous quitter, mais elle n’est pas loin. Elle est en quelque sorte contenue dans l’épreuve même par la Présence de Jésus crucifié et abandonné.: après que Jésus eut crié « mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné » Mc 15/24 Il ajouta «  Père je remet mon Esprit entre Tes Mains » Lc 24/45 La confiance a triomphé, la paix est revenu dans son dernier soupir. Ce qui nous laisse en paix au milieu des épreuves c’est la confiance. C’est en quelque sorte la sœur jumelle de la paix. Ce type de confiance est  aussi, comme tout, un don de Dieu au cœur même de nos épreuves et de nos abandons. Il est facile d’avoir confiance lorsque tout va bien, c’est humain, mais rester dans la confiance quand tout s’ écroule c’est divin. C’est vraiment une histoire de famille. La grande famille de Dieu dont Jésus Fils du Père est notre frère aîné.