Imprimer

Ce week-end des 14 et 15 avril 2012, nous sommes au Conseil de la Communion chez les sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre.
Le 15 avril, c’est le dimanche de la Miséricorde. C'est aussi mon anniversaire (et celui d'un de mes fils !)
Après l'Eucharistie, juste avant le déjeuner, je décide de monter dans ma chambre et de rallumer mon téléphone portable pour consulter ma messagerie vocale et mes SMS au cas où… C’est un grand jour. En effet, un message vocal m'attend depuis 8h32 alors que nous étions aux laudes !
Un message chaleureux d’Yves, mon mari, qui me souhaite un très bon anniversaire en ce jour particulier où je change de décennie : 70 ans ! Il propose que nous prenions contact afin de voir comment marquer l’événement. (Il nous arrive de nous retrouver de temps en temps pour un repas en ville et de parler de nos enfants).divine-misericorde
Je venais de terminer la neuvaine de sœur Faustine à la Divine Miséricorde. J'ai reçu cela comme une grande douceur du Seigneur pour notre famille. J'en ai été toute « remuée ».
Et puis, voilà que les petites sœurs bénédictines, toujours pleines d'attentions, ont mis une bougie sur le dessert du jour et m'ont offert une belle tulipe jaune, une fleur de leur jardin, sous les chants, rires et applaudissements des frères et sœurs du Conseil et des hôtes présents ! Nouvelle émotion bien sûr…
Mon cœur est dans l'action de grâce. Nous le savons : rien n'est impossible à Dieu !
En partant, j'ai encore remercié la petite sœur qui se trouvait à l'accueil. Elle m'a dit combien ce fut aussi un moment heureux pour elles et a rajouté comme en confidence : je vais prier pour votre fils.
Merci Seigneur pour ton Amour et ta Miséricorde.