en Midi-Pyrénées

Midi Pyrenees.JPG

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

départements :
9, 12, 15, 31, 32, 46, 65, 81, 82

Midi Pyrenee 2017

lieu de récollection :

Abbaye Ste Scholastique

Dourgne (81)

responsables :

  

Mirana Ramalanjaona

Elisabeth Audouin

+33 (0)6 58 62 35 36 

+33 (0)9 73 56 95 25

conseiller spirituel : 

Père Paul Marioge

+33(0)5 61 80 76 16 

affichereco160large

Sur une proposition savamment orchestrée par nos Serviteurs de Lourdes – Paul et Abel – cette halte du Chemin de Saint-Jacques-de- Compostelle a réuni Elisabeth, Francine, Chantal, Patrick, Simone, Olivier et moi-même, dans un lieu phare des grands sites de la région : Moissac !

rencontre MP 332 1Notre « ancre » fixée, non pas au port de plaisance mais à l’ancien Carmel, devenu le Centre d’accueil des pèlerins, nous a élevés « corps et âmes ». Aimantés par le lieu, la montée de l’escalier nous a conduits au cloître desservant salle à manger, dortoirs et services divers et à un étage où nos chambres nous attendaient...

Ce qu’avaient apportés les uns et les autres (cake aux olives, pâté, saucisse, poulet- rôti, nectar d’abricot, salade verte et vin à la robe rosée pour « avoir mis de côté son alcool vertigineux ») nous a revigorés.

Ainsi à l’unisson, la promenade retenue par notre jacquet Abel a décuplé la joie de nous retrouver. Plan en main, le GR65 nous a introduit dans le cœur de la cité nous invitant à nous arrêter ; mais non, ce n’était pas le moment ! La Main providentielle me permit de présenter ma fille Caroline et mon petit-fils Thomas au troupeau que nous formions. Merci et gloire à Toi Seigneur !

rencontre MP 332 2Abel véhiculé par Paul nous attendait au départ du « canal latéral de la Garonne », aussi pour les rejoindre, mus par l’allégresse de nos cœurs joyeux, nous avons cheminé le long du bassin du canal. Bienveillant, frère vent avait chassé la pluie en donnant rendez-vous à frère soleil pour nous accompagner tout au long de cette « balade des gens heureux » !

Hymne à la Création exhalant les suaves parfums des roses pour célébrer l’« Heureuse qui a cru » (Lc 1,45) en ce mois de mai, mois de Marie.

Arrivés au pont-canal du Cacor, passés dessous pour revenir sur nos pas, nous découvrîmes... une brebis allongée et endormie... sur les prés d’herbe fraîche où Il la fit reposer... Hi, hi... C’est contagieux, le repos... Notre jacquet, lui aussi, était en position allongée dans la voiture, sa santé l’obligeant ainsi !

S’« il ne faut pas mourir sans avoir vu Carcassonne », il ne faut pas quitter Moissac sans avoir découvert « le point de vue de la Vierge »... Silence... Les anges tournent... !

La balade ayant absorbé nos énergies la veille, l’Esprit nous immergea dans la douceur de la paix du cœur pour admirer, contempler, adorer et vivre cette eucharistie où la sève de la foi dégouline dans ce haut lieu millénaire, aujourd’hui chanté par les voix cristallines des sœurs de la Communauté Marie Mère de l’Eglise !

Merci Seigneur pour tant et tant de merveilles reçues et partagées dans la joie et la souffrance aussi et où d’un même cœur en communion avec l’Eglise nous déposons à Ta Maman qui T’a et nous a dit OUI pour devenir Notre Mère :

« Sous Ta miséricorde nous cherchons refuge, sainte Mère de Dieu, Accueille nos prières quand nous crions vers Toi, Mais délivre-nous de tous dangers,
Toi, Marie,
Toujours vierge glorieuse et bénie »

Florence (Albi) - MIDI-PYRENEES

En l’église Notre-Dame-du-Rosaire à Rangueil près de Toulouse a été organisée une veillée de prière pour la vie avec exposition du Saint Sacrement.

A l’appel des pastorales de la famille et de la santé, j’ai été invité à témoigner sur cette blessure qu’est la séparation du couple. Voici le témoignage que j’ai donné :

Accompagner-MP-315« Avec Claude, mon épouse, nous nous sommes mariés, il y a bientôt 24 ans. Nous avons présenté à Dieu notre union et reçu le sacrement de mariage ; un mariage pour toujours.

Nous étions heureux de cette vie conjugale et bâtissions notre foyer, pensant aussi à notre vie spirituelle, avec l'aide de l'Église. Cependant les difficultés de la vie quotidienne nous envahissaient, l'incompréhension s'installe entre nous.

Un jour de janvier 2007, la séparation eut soudain lieu et, peu de temps après, je découvre avec stupeur la demande en divorce. Quel séisme ! Que faire, alors que je pensais que, tous deux, me semblait-il, nous croyions au mariage pour toute la vie ? « Que l'homme ne sépare pas, ce que Dieu a uni »...

La Providence m’a conduit, peu de tempsaprès, à découvrir des hommes et des femmes qui ont fait le choix de vivre, malgré la séparation, de la grâce du sacrement de mariage. Dans la foi au Christ, ils prennent un chemin de fidélité, de pardon et d'espérance.

Un petit aperçu de notre vie des régions Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon, car notre Communion se partage ces deux belles contrées.

Midi-Pyrenee1-siteLe pèlerinage de Sainte Germaine de Pibrac, à la sortie de Toulouse, a lieu le 15 juin. Il nous a permis de nous retrouver pour fêter notre nouvelle patronne en union avec bien sûr notre Mère du Ciel.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette petite bergère, c’est une enfant maltraitée par sa belle-mère qui la nourrissait très peu et nesupportait pas de la voir s’intéresser à plus pauvre qu’elle. Elle était très pieuse et gardait de quoi les nourrir. Un jour qu’elle s’apprêtait à distribuer du pain, sa marâtre luidemande de lui montrer ce qu’elle cachait dans son tablier. Germaine lui ouvrit son tablier qui s’était rempli de fleurs. Depuis, pour le pèlerinage, la chasse de sainte Germaine est couverte de roses et toute la basilique est décorée de fleurs... Encore une petite bergère qui a été touchée par la grâce de Dieu ! C’est impressionnant de voir combien de bergersont été appelés par Notre Seigneur à témoigner de son Amour, dans leur pauvreté et leur générosité : la Salette, le Laus, Domrémy, Lourdes, Fatima et j’en passe.