Imprimer

chalonnes2C'est avec un grand bonheur qu'une vingtaine de frères et sœurs des régions Pays-de-Loire et Vendée-Poitou-Charentes se sont retrouvés à la communauté des Béatitudes de Chalonnes en ce jour de l'Epiphanie.
Retrouvailles pleines de joie car beaucoup ne s'étaient pas revus depuis l’été dernier - ou même avant - et, dès le parking, l'échange des nouvelles va bon train.

C'est d'abord vers la chapelle que nous nous dirigeons pour participer à l'Eucharistie avec la communauté dont les chants festifs sont toujours d'une grande beauté.
Après la messe et au pied du manoir, encore tout un temps d'échanges entre nous et avec cette sympathique communauté qui nous accueille pour la deuxième année ! Mais il est temps de passer dans la superbe salle à manger dominant le Layon et, au loin, la Loire. Un grand buffet est dressé avec toutes les victuailles apportées par les uns et les autres. Que de bonnes choses préparées avec amour ! Quiches variées, salades composées, savoureux macarons, et pour finir énormes frangipanes dont les fèves vont désigner rois et reines d'un jour. Sans compter gâteaux glacés et café offerts par la communauté ! Nous prenons le temps de bien déguster ces mets tout en parlant à bâtons rompus entre nous et avec les membres de la communauté.
Nouvelle qui nous attriste : la communauté nous annonce que la maison de Chalonnes va fermer fin  janvier et que la revue Feu et Lumière sera désormais réalisée à Nouan-le-Fuzelier.  Tout en rappelant nos liens étroits avec Nouan, puisque notre ami le père Michel Martin-Prével œuvre là-bas, nous promettons de porter cette étape difficile dans notre prière. Puis nous échangeons sur la vie de la Communion : sa présence nécessaire dans nos différents diocèses, la délocalisation du groupe sud qui aura désormais son point d’ancrage en Vendée... Notre sœur  « modératrice » nous donne le calendrier des rencontres 2012 dans les deux régions ainsi que les premières informations sur la retraite d’été en Belgique.
Nous accueillons tout ce qui est proposé et y ajoutons des journées d'amitié (l’une prévue en plein centre de Nantes chez Isabelle, l'autre dans la campagne vendéenne chez François). C’est important pour maintenir et resserrer nos liens fraternels, les distances ne permettant pas de nous retrouver souvent. Et l’idée est lancée d’inviter aussi ces jours-là des prêtres ou autres acteurs de pastorale de la famille. Occasion de partager non seulement un repas fraternel mais témoignages et temps de prière.
Une fois le calendrier bouclé, des choses sérieuses restent encore à accomplir : par exemple faire provision de miel auprès de notre sœur Marie-Odile dont le coffre déborde de sa production savoureuse, ou bien aller se dégourdir les jambes sur le chemin qui longe la communauté. Courte promenade car la journée s’avance et plusieurs sont venus de loin. Certains ont presque deux heures de route pour rentrer.
Une dernière prière nous réunit devant le Saint-Sacrement. En pensant aux présents, aux absents et à cette maison chaleureuse, nous égrenons de fervents « Je vous salue Marie » et nous terminons par la prière des foyers en psalmodiant joliment la dernière strophe, dédiée à Marie notre mère, Notre-Dame de l’Alliance.
Avant de nous séparer, nous tenons à mémoriser cette fraternelle journée en prenant « une photo de famille » sur les marches du perron.
Mais ce n'est qu'un au revoir…