Index de l'article

branguier1-reco-2011-01-29

 

 

 

 

 

 


Deux joies pour notre récollection d'hiver des 29-30 janvier 2011 : celle d'accueillir notre modérateur, Vincent, et celle de voir notre groupe Provence passer du simple au double, puisque nous nous sommes retrouvés à douze avec les Pères !




branguier2-reco-2011-01-29Le père Luc de Chassey de Salon-de-Provence est venu éclairer notre chemin. Il s'est attardé avec nous sur la réalité du sacrement de mariage, fondamental dans la vie de l'Eglise, nous a-t-il rappelé. Un moment fort de ses interventions : « Vous devez avoir la certitude qu'au cœur du sacrement de mariage, union d'un homme et d'une femme, le jour où ceux-ci se disent « oui », Dieu intervient et marche avec eux car Il a besoin de ce couple pour continuer son œuvre de création... Dieu a voulu maintenir l'alliance primordiale avec l'humanité, en appelant un peuple qui ne cessera de le trahir. On ne comprend rien à l'amour de Dieu si on oublie les infidélités d'Israël. Jamais Dieu n'a remis en cause son alliance. Pensons à Osée et Gomer : Dieu demande à Osée une chose incroyable, qu'il nous demande à nous aujourd'hui : Dieu demande à Osée d'épouser l'infidèle... Oui, il lui demande la fidélité à cette femme. »
Nous n'étions pas seuls ; le samedi soir une trentaine de personnes dînaient avec nous, prêtres et diacres avec leurs épouses des diocèses d'Aix et Fréjus. Le Seigneur a délié nos langues et branguier3-reco-2011-01-29nous a soufflé de témoigner Vincent et moi, sous l'impulsion du Père Pierre Jansen qui s'est chargé de nous obtenir quelques instants d'attention à la fin du repas. Pour moi c'était une première ! Les personnes ont été manifestement touchées et étonnées des choix que nous faisons. Certains connaissaient la Communion, beaucoup l'ont découverte à travers nous tous. Ce fut un des moments importants de notre récollection avec l'accueil de Marie-Hélène, si heureuse de nous avoir trouvés.
Que Notre-Dame de l'Alliance, Notre-Dame de Branguier, veille sur le groupe Provence et toute la Communion. Au nom de tous, merci, Vincent, de ta venue.