Imprimer

2saletteQu’il est bon pour des frères d’être ensemble !
Ce premier week-end ensoleillé de septembre a permis au groupe Rhône-Alpes de se retrouver pour partager amitié et prière. Nous étions neuf dont deux enfants.
Le samedi, journée à Notre-Dame de la Salette, pour ceux qui le souhaitaient. Un Père du sanctuaire expliquait longuement à un groupe de pèlerins l’apparition de la Belle Dame à deux enfants de la région en 1846. Nous en avons profité subrepticement et nous avons attendu qu’il ait fini pour aller nous présenter. Il nous a dit spontanément combien il regrettait que l’Eglise ignore encore qu’il existe des divorcés qui restent fidèles à leur conjoint.

Repas pris en commun sur la grande terrasse derrière la basilique. A 1800 mètres d’altitude, il fait frais même au soleil !1salette

Vidéo autour du message : Ce 19 septembre 1846, la « Belle Dame », comme l’ont décrite Maximin et Mélanie, leur conte une grande nouvelle à partir du chemin de leur vie. C’est en larmes qu’elle le leur confie. Les larmes montrent que, même si elle n’est plus de ce monde (cf Jean 17), elle ne cesse d’être présente à la vie difficile des paysans de l’époque, aux joies et aux drames des hommes, femmes et enfants de tous les temps et de partout. Mais derrière ses larmes, les mots sont prononcés pour réveiller  l’espérance : « N’ayez pas peur ».
Ensuite, ascension du Gargas de 2207 mètres pour les uns,  ascension du Plano pour d’autres et chapelet pour ceux qui ne peuvent pas grimper.
L’eucharistie dans la chapelle de l’hôtellerie nous a rassemblés avant la descente chez Laurette.
Le dimanche, d’autres frères et sœurs nous ont rejoints à l’église de La Mure pour la messe paroissiale, célébrée par le Père Manuel Barbiero, qui nous connaît car il nous avait prêché une récollection à Ars. Avec lui, les vingt convives ont fêté dans la joie et la bonne humeur notre rassemblement autour d’un bon repas.
sautelastique

 

L’après-midi, choix entre le farniente dans le parc et spectacle de saut en élastique au pont de Ponsonnas, de renommée internationale.
Par fidélité envers Marie, nous vous transmettons son message, plus que jamais d’actualité : « N’ayez pas peur ».