Imprimer

Jean-Pierre Meyer , l’un des plus anciens membres du groupe Rhône- Alpes, nous a quittés pour la Communion du Ciel, quelques jours avant Noël, à l’âge de 93 ans.
A-Dieu-Jean-Pierre-316Le 22 décembre dernier, aux côtés de sa famille, nous l’avons accompagné de nos prières à la messe de funérailles, célébrée dans sa paroisse Saint-Pothin à Lyon 6ème, où il aimait rencontrer son Seigneur, dans l’Eucharistie et dans l’adoration.
Son parcours humain a été riche, fécondé par une quête spirituelle jamais assouvie. Venu du judaïsme par sa famille alsacienne, il confiait volontiers qu’il devait sa conversion à son épouse catholique, non par opportunisme, mais par la découverte de l’amour d’un Dieu sauveur.
Sa vie de cadre commercial l’avait envoyé dans beaucoup de pays étrangers .Débordant d’énergie à sa retraite, il s’est investi aussi dans la société : juge au tribunal des Prud’hommes, écoutant à SOS- Prière, membre d’EGEE, association d’entraide et de partage entre les générations, il a accepté de nombreuses missions.
Après avoir quitté sa seconde compagne et redécouvert la grâce du sacrement de mariage, il a rencontré la Communion en 1985, et il s’est laissé saisir par la miséricorde de Dieu. Avec le groupe de Lyon naissant, il a incarné sa foi par son engagement à la fidélité et au pardon, et nous avons partagé pendant un an, la coresponsabilité du groupe Rhône Alpes. Sur la demande de nos fondateurs, nous sommes allés tous deux présenter la Communion à notre évêque d’alors, Mgr Decourtray, pour son implantation sur le diocèse, et rencontrer un spécialiste de droit canon pour l’élaboration de nos premiers statuts canoniques.
Par sa personnalité vivante et chaleureuse, il a laissé une empreinte marquante parmi ceux qui l’ont connu. Son grand besoin de « dire » et de « partager » ses découvertes, lors de nos réunions lyonnaises, nous amenait parfois à tempérer ses ardeurs : il était intarissable !
Il aimait débattre de ses convictions, intervenant même auprès de nos prédicateurs, avec une véhémence, une passion que nous devions parfois canaliser...Mais à nos rencontres mensuelles, il partageait avec la même générosité les nourritures terrestres, les bons fromages de sa campagne ou les meilleurs vins de son caviste...
L’âge venu, ses forces s’amenuisaient, mais il était encore avec nous pour fêter le passage de l’année 2013 à 2014 chez Françoise... Il voulait rester présent au groupe qui était pour lui comme une deuxième famille. L’an dernier, des séjours en hôpital, puis en maison de repos, où nous sommes allés le visiter, l’avaient bien affaibli. Pour ses derniers jours, avec les plus proches membres disponibles de la Communion, nous sommes allés prier avec lui. Il ne se levait plus, mais il accompagnait, avec conviction, autant que ses forces lui permettaient, les mots et les phrases du chapelet. Auprès de lui, ses trois enfants, l’aînée venant d’Amérique du Sud, le fils de Belgique, et la dernière de Lyon, ont été très émus, et heureux, de la présence de notre groupe à ses côtés. Sa vie de prière l’a apaisé jusqu’à ses derniers jours, et transparaissait sur son visage calme et détendu. Il s’est endormi dans la Paix.
Merci, Jean Pierre, pour le cadeau de ta présence : nos frères et sœurs se souviennent que tu parlais de l’Esprit-Saint comme d’une évidence, que tu citais avec aisance aussi bien saint Augustin que sainte Thérèse d’Avila, que tu pratiquais l’oraison comme une source quotidienne à laquelle on vient s’abreuver chaque matin. Que le Seigneur t’accueille comme l’un de ses serviteurs fidèles !
Notre Dame de l’Alliance, nous te confions l’âme de l’un de tes fils, Jean Pierre, notre frère.
Thérèse (Lyon) – RHONE-ALPES