Index de l'article

Deux bonnes raisons de lire ce livre : d’une part il traite de l’accompagnement spirituel, sujet tellement important à notre époque, d’autre part il est écrit par le père Alain Mattheeuws, grand ami de la Communion, qui a participé de façon inoubliable à notre pèlerinage de Lourdes.
Dans un petit ouvrage tout simple, l’auteur permet à chacun d’entrer dans ce monde de l’accompagnement qui paraît à beaucoup, et à tort, réservé à des personnes très avancées dans leur vie spirituelle. Au contraire, grâce au style « questions-réponses », le lecteur découvre très vite que chaque chrétien est concerné par cette aventure.
En fidèle disciple d’Ignace de Loyola, l’auteur nous rappelle que l’homme est capable d’entrer en alliance avec Dieu, de connaître sa volonté et de l’accomplir. C’est même la clef de son bonheur : louer, respecter et servir Dieu.
Il s’agit d’entendre la voix de Dieu et de discerner son appel dans le quotidien de la vie. L’accompagnateur est celui qui s’offre pour témoigner de la vérité de cet appel dans le cœur de son frère ou de sa sœur.
Et le père Mattheeuws, de façon limpide, répond à vingt-six questions très simples que nous nous posons probablement. Ce livre aurait pu s’intituler : ce que vous n’avez jamais osé demander au sujet de l’accompagnement…
A quoi sert un accompagnateur, comment le choisir, quelle différence entre lui et un psychologue, de quoi faut-il lui parler, doit-il être un prêtre, ne peut-on entrer en dépendance, quel rapport avec les sacrements, quelle place pour la Bible dans l’accompagnement ? Aucune question n’est éludée.
A la fin du livre il est clair que s’il on décide de suivre Jésus en vérité il est important de choisir un frère ou une sœur qui, dans une relation fraternelle régulière nous aidera à relire notre vie quotidienne pour y découvrir les appels de Dieu et y répondre librement.
Comme le dit l’auteur, l’accompagnement est un lieu privilégié de découverte de Dieu, de soi-même pour comprendre notre propre histoire, pour discerner ce qui est bon pour nous, pour éviter de prendre de fausses pistes ou de rester dans l’illusion. Trouver un frère ou une sœur qui soit témoin de ce que nous vivons est une aide pour « durer » dans la grâce, pour que notre aventure ne soit pas un feu de paille ou l’émotion d’un instant, pour que notre chemin soit de sainteté.
« Soyez saints, soyez parfaits, soyez miséricordieux, comme votre Père céleste est parfait et miséricordieux » (Lc 6, 36 ; Mt 5, 48)
Claire