Imprimer

denis-tressaint-2011Christiane un jour m'a dit : « Je ne t'aime plus... je m'en vais avec les trois enfants à 400 km d'ici ! »
Quand, de temps en temps, je lui envoyais un courrier, pour un anniversaire par exemple, elle me répondait : « Tu m'énerves avec tes petits mots doux qui ne sentent que le mensonge mielleux. Si tu m'aimais vraiment, tu respecterais ma "non-envie" de relation avec toi et tu me lâcherais les baskets. Je n'ai rien à faire de ton soi-disant amour qui n'est que de la haine ! »
J'ai donc, par amour, respecté son désir...

Vingt ans après, nos enfants se sont mis en ménage, sans mariage...
Notre fille aînée, Violaine,  maman d'une fillette de deux ans, invite à Bordeaux ses parents, Christiane et moi, pour le baptême, le 3 juillet, qui est à la fois le premier jour de notre retraite à Tressaint et le jour anniversaire de Maylis ! Comment être à deux endroits à la fois ? Je choisis : d'abord Bordeaux ensuite Tressaint, tout en appréhendant la réaction de mon épouse à notre rencontre.
Le dimanche venu, je pars en voiture à 5 h du matin pour arriver à 9 h chez Violaine qui héberge Christiane mon épouse, Pascaline notre plus jeune fille et son compagnon Toinou, et notre fils Antoine avec sa compagne Monica du Venezuela. Avec chacun d’eux,  salutations "normales"  et à la cuisine, continuation des préparatifs.
A l'heure de la messe au village voisin, je demande : « Qui j’emmène ? » Pas de réponse. J'y vais pour eux...
Après la messe,  rendez-vous à midi  dans une autre église  pour le baptême de quatre enfants. Pendant la célébration, je n'ose pas m'asseoir sur le même banc que mon épouse, pour ne pas m'imposer. Puis vient le moment des photos de famille.
De retour à la maison, quand nous sommes invités à passer à table, je me mets dans un coin en bout de table et là, miracle ! Christiane vient justement s'asseoir à côté de moi  et m'adresse la parole : « Alors, qu'est-ce que tu deviens ?  Comment  occupes-tu  ton temps ? » Et nous avons parlé ensemble d’elle, de moi, et de certains membres de sa famille dont je n'avais plus de nouvelles.
Quelle joie de se retrouver en famille avec nos trois enfants et mon épouse,  avec de nouvelles familles qui se forment et avec d'autres petits-enfants qui s'annoncent pour les prochains mois !
Merci pour vos prières,  Dieu fait SES merveilles !
DEO GRATIAS !  ALLELOU-YA !