Dans son édition du 11 mars 2009, le quotidien Avvenire, journal de la Conférence des Evêques d’Italie, annonçait en ces termes la rencontre de « Separati Fedeli » (à laquelle étaient invités quelques responsables de la CNDA):
Separati Fedeli : rencontre nationale samedi et dimanche près de Vérone. Fidélité au mariage, au-delà de l’échec. Séparés fidèles : un choix à contre-courant, qui génère questions, perplexité, scepticisme. Pourtant, nombreux sont les séparés qui décident de rester seuls : beaucoup cheminent isolément, d’autres se retrouvent, autour d’une proposition diocésaine, avec des personnes remariées, tout en suivant leur propre route.

D’autres encore se reconnaissent dans des groupes tels que « Separati Fedeli », un chemin de spiritualité né au sein de « Familles séparées chrétiennes ».
C’est une réalité encore modeste, éparse sur le territoire national, dont la mission est d’accompagner les personnes sur un parcours, pas toujours facile, de redécouverte du sacrement de mariage en intime communion avec Dieu et avec l’Eglise.

Amis et sympathisants de « Separati Fedeli » se réuniront près de Vérone samedi 14 et dimanche 15 mars pour leur rassemblement national. Outre la catéchèse du père Renzo Bonetti, curé théologien véronais et accompagnateur spirituel du groupe, sont prévues la présence de Mgr Zenti, évêque de Vérone, et la participation des responsables de la « Communion Notre-Dame de l’Alliance », association qui, depuis 25 ans, en France et en Belgique, réunit des séparés et divorcés fidèles au sacrement de mariage.