adf 352 temoignage 2« Je m’appelle Cécile, j’ai 42 ans, je suis maman de trois enfants. J’ai vécu une épreuve que je qualifierai de majeure, qui est la séparation avec mon époux, séparation que je n’ai pas choisie. Je peux dire que cela a été un écroulement soudain, violent, dans ma vie, qui engendra de nombreux renoncements.

Le Seigneur a attendu le temps qu’il faut, aussi, pour que germe le désir de pardonner. Le pardon, c’est une grâce à demander : me pardonner, pardonner à mon époux la blessure de la séparation, pardonner le mal que cela a fait dans les cœurs de nos trois enfants. Je pardonne chaque jour, mais la paix est là, entre nous, et porte du fruit.

Tendresse et miséricorde du Seigneur, qui m’a laissé le temps, le temps de comprendre dans mon cœur, le temps qu’il faut. (lire la suite)