adf 355 temoignage 2Parce que le lien conjugal demeure au-delà de la séparation ou du divorce, deux divorcés témoignent de leur fidélité au Christ et à leur conjoint.

Une manière, bien que douloureuse et difficile parfois, de répondre à la vocation à l’amour que Dieu désire pour chacun.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Marie et François, tous deux divorcés, désirent rester fidèles à leur sacrement de mariage. Un désir qui s’est imposé à eux comme un électrochoc. Un désir tapi au fond de leur cœur et qui s’est révélé à travers les paroles d’un prêtre.

Mathilde de Robien – publié le 21/11/21 sur aleteia.org