Index de l'article

Rencontres à Milan : Don Pigi, Don Eros Monti, Cardinal Dionigi Tettamanzi

Don Pigi
Don Pigi fut l’initiateur, à Milan, des cellules paroissiales d’évangélisation. Ce « système », né dans l’Eglise pentecôtiste de Corée du Sud, puis adapté en paroisse catholique en Floride, s’est développé très rapidement à Milan, dès 1988, sous l’impulsion de ce prêtre dynamique, dans sa paroisse de San Eustorgio. Etant donné l’intérêt suscité en Italie et en Europe par cette méthode d’évangélisation, un Séminaire Européen est organisé chaque année depuis 1990. Don Pigi, qui vient de fêter ses 80 ans, nous a reçus en toute simplicité à San Eustorgio. Il nous a partagé sa joie : après 40 ans d’expérience fructueuse, la « cellule paroissiale d’évangélisation » vient d’être reconnue officiellement à Rome par le Conseil Pontifical pour les laïcs.

Note : C’est dans cette paroisse qu’a commencé d’être proposé, au moment de la communion, un geste de bénédiction à l’intention des personnes qui ne peuvent pas communier. Don PiGi l’accompagne chaque fois de quelques mots pleins d’affection et d’encouragement.

Don Eros Monti 
Don Eros Monti est attaché à l’archevêché de Milan comme vicaire épiscopal pour la vie sociale. Très proche du Cardinal Tettamanzi, il est comme lui très attentif à la situation de la famille dans la société et dans l’Eglise. Il nous a reçus longuement et s’est intéressé de près aux pratiques pastorales de nos diocèses, en Italie comme en France, depuis la catéchèse des enfants jusqu’à celle des fiancés, sans oublier l’accompagnement des époux unis ou séparés. Le parcours proposé par les Ateliers de Dijon et Paris pour la pastorale des époux civilement remariés l’a particulièrement intéressé.

Son Eminence le Cardinal Tettamanzi
Le Cardinal Archevêque Dionigi Tettamanzi est né à Milan le 14 mars 1934. Ordonné prêtre en 1957 par Mgr Montini, qui deviendra le pape Paul VI, il est consacré évêque en 1989 par le Cardinal Martini. En 1995, il devient archevêque de Gênes et en 2002 archevêque de Milan. Jean-Paul II le crée Cardinal en 1998. On dit que des voix se seraient portées sur son nom lors du conclave de 2005. Il fut professeur de théologie morale et sacramentelle, recteur du Séminaire Pontifical Lombard, secrétaire et vice-président de la CEI. Auteur de nombreux articles et ouvrages, le Cardinal nous avait touchés par sa « Lettre aux époux en situation de séparation, divorce et nouvelle union » publiée en janvier 2008 (voir notre site).
Lorsque, le 16 mars dernier, il nous a accueillis comme des amis dans un vaste salon de la somptueuse Curie de Milan, nous savions que la Communion ND de l’Alliance et Separati Fedeli vivaient là un moment historique. Comme un échelon dans nos histoires. Pendant plus d’une heure, le Cardinal nous a intensément écoutés. Tout l’intéressait : l’intuition des fondateurs, l’évolution au fil des années, la réalité d’aujourd’hui, nos difficultés, nos attentes et nos projets. La famille est vraiment au cœur de ses préoccupations pastorales.
Après nous avoir donné sa bénédiction, il a encore salué chacun avec une attention particulière en lui remettant ses cadeaux : un chapelet, les livrets de ses deux dernières lettres et son parcours pastoral 2008-2009 encore dédié à la famille :
- « Le Seigneur est proche de celui qui a le cœur brisé » Ps 34, 19 - Lette aux époux séparés - janvier 2008
- « Mais tu as vu, toi, l’angoisse et la douleur » Ps 9, 35 (ou 10, 15) - Lettre aux familles éprouvées - janvier 2009
- L’amour de Dieu est au milieu de nous / Famille, deviens l’âme du monde - Edité en mai 2008