Index de l'article

L'après-midi, "l'interview" par le père Jan de Martin et de moi-même permet à l’assemblée de découvrir comment "ce chemin possible " d'amour et de vérité peut être "personnel": c'est vrai que le Seigneur se révèle différemment à chacun, et s'adapte à notre sensibilité profonde.

Après le goûter le père Alain Bandelier se joint discrètement à nous, ainsi que notre propre conseiller spirituel du groupe belge: l'abbé Christophe Cossement. N'étant pas bilingue, il n'a pas pu participer en néerlandais, mais sa présence sympathique nous a fait chaud au cœur et il a concélébré l'Eucharistie avec le père Jan.

Le soir après l'adoration, pendant la prière de bénédiction et de guérison, le père Jan nous a bénis chacun personnellement avec le Saint Sacrement et il nous a oint les mains et le front avec une huile issue d'une icône bénite.

Le dimanche le père Alain a concélébré l'Eucharistie. L'Esprit Saint nous avait envoyé un participant organiste et chantre de chants grégoriens (en latin évidemment) qui a pu manifester ses talents lors de cette Eucharistie, ce qui en plus a pourvu au fait que le père Alain ne pouvait pas s’exprimer en flamand.

L'après-midi il a pu assister au partage final (avec traduction simultanée privée) et on a pu constater que l'Esprit Saint avait été bien à l'œuvre pendant toute la réco, mais surtout à ce moment très riche où plusieurs personnes ont pu exprimer ce qu'elles avaient reçu  comme lumière, encouragement et consolation pour ce chemin possible de séparés fidèles, qu'elles venaient de découvrir...

On n'a pas fixé une prochaine rencontre, mais j'ai bien entendu le désir de plusieurs de rester en contact... Une petite graine pleine de promesse vient de germer. On va la confier à l'Esprit pour qu'Il la fasse s’enraciner et porter du fruit au moment voulu...

Jeanine Gilis - Kontich (Belgique)