Editorial

familleAimer pour toujours ! Tous les sondages concordent : c’est le désir profond de près de neuf jeunes français sur dix (89% des moins de 34 ans) et pourtant, si l’on en croit les statistiques, un mariage sur trois se soldera par un divorce. Le démographe le constate, le psychologue et le sociologue l’expliquent, le théologien le déplore. Alors, sommes-nous condamnés au « fatalisme de l’échec » ? Ce n’est pas l’avis du cardinal Vingt-Trois qui, sans nier une réalité complexe et préoccupante, osa ouvrir le colloque « Familles 2011 » en proclamant : « la famille, nous y croyons ! »