Imprimer

La revue « Prier » m’a offert un cadeau en publiant cette photo en dernière page et en proposant au lecteur de prendre sa plume et de laisser glisser sur le papier la prière qu’elle lui inspirait...
C’est ce que j’ai tenté de faire devant cet homme dans une tempête infernale. Surprise, elle a été publiée... ! Alors j’ose vous la faire partager, à vous mes frères et sœurs... qui la traversez.
priere 321Véritable cri, allant de la souffrance du cœur au corps et inversement... et à travers laquelle nous pouvons également ressentir l’attirance irrésistible de cet Amour, de Dieu qui sauve et apaise.
Dans la bourrasque de nos vies, on peut avoir peur de la solitude...
Il ne faut surtout pas s’arrêter !
Seigneur, Tu es Celui vers qui nous marchons coûte que coûte...
Si le sol verglacé de nos incertitudes se dérobe sous nos pas,
si la neige tourbillonnante des mauvaises influences et tentations
alimente nos doutes,
si le vent nous chasse dans le sens contraire à celui que nous devons
prendre, si la clarté s’estompe et nous fait croire que Ta lumière s’éloigne,
si le froid de la souffrance nous pénètre pour nous paralyser,
Il faut tenir et continuer à marcher...
un pied devant l’autre, en équilibre instable, animé par le cœur qui bat par ce qu’il croit, et parce que c’est Toi qui nous attire...
Seigneur tu es « l’aimant » qui permet que nous avancions vers Toi, le seul but qui vaille la peine d’atteindre.
Marie France (Valenciennes) - FLANDRE-ARTOIS